Photos Randonnées Ariège Pyrénées

Photosariege.com propose un aperçu des richesses naturelles de l'Ariège et de son patrimoine. Pour vos loisirs vous y trouverez des topos de balades et de randonnées et des articles sur les sites remarquables de l'Ariège.

 

Entrée de la galerie Becquey - Mine de Rancié - Sem (987m)Entrée de la galerie Becquey - Mine de Rancié - Sem

 

 

Bâtiments des mineurs - Mine de la Mail de Bulard (2350m)Bâtiments des mineurs - Mine de la Mail de Bulard (2350m)

 

 

   Kaolin à Seignaux, bauxite à Unjat, cuivre à Irazein, manganèse à Riverinert, pierre à faux à Saurat, gypse à Betchat et Arignac, marbre à Balacet, ardoisières de Saint-Lary ou d'Arrout, sel à Camarade ce sont quelques exemples de mines et de carrières autrefois exploitées en Ariège et qui constituaient souvent un travail d'appoint pour les paysans montagnards ariègeois.

 Longtemps le fer a fait la réputation de l'Ariège. On exploitait des mines de fer à Saurat ou à Rabat mais la plus importante était celle du Ranciè à Sem. Exploitée dès le Moyen-Age, elle a été définitivement fermée en 1929 après avoir alimenté en fer les forges du sud de la France.

 En Couserans on exploitait le plomb argentifère à Castelminier près d'Aulus et le tungstène à Salau jusqu'en 1970. Le Biros conserve les plus importants vestiges aux mines de Bentaillou et de la Mail de Bulard (zinc et plomb argentifère). Etagées entre 2500 et 2600m les galeries de la Mail de Bulard étaient les plus hautes d'Europe. Dans ces mines de haute altitude les conditions d'exploitations étaient extrêmes. Après un siècle d’activité la mine de Bentaillou a fermé en 1955.

 A Trimouns, au-dessus de Luzenac la carrière de talc est la plus importante du monde. On y extrait annuellement 400000 tonnes de talc soit 8% de la production mondiale.

 Si l'orpaillage est désormais une activité pour des amateurs passionnés, c'était jusqu'au début du XVIIIème siècle une source de revenu pour des centaines de paysans qui collectaient officiellement jusqu'à 50kg d'or par an sur les rives de l'Ariège et du Salat.

 L'Ariège est mondialement connue des géologues pour la lherzolite. Cette roche éruptive venant des profondeurs de la terre a été découverte il y a 200 ans sur le site de l’étang de Lers.

 Lorsqu'au détour d'une randonnée on découvre sur les montagnes des bâtiments en ruine ou des pylônes tordus par la neige et le vent, n'oublions pas qu'ils sont les derniers témoignages d'une partie importante de l'histoire de ce pays.

 

 

Anciennes mines d'AngladeAnciennes mines d'Anglade

 

 

Carrière de talc de TrimounsCarrière de talc de Trimouns

 

 

Haute Ariège

Massif de Tabe

Vicdessos